• SL-H

Le TNT en visite à Oslo

Du 7 au 10 juin, les 34 partenaires du projet FUSILLI se sont retrouvés à Oslo pour trois jours d'échanges, de discussions et d'apprentissage mutuel. Les participants.es ont eu le temps d'échanger sur l'avancement de leurs activités et mesures respectives, d'aborder les défis de ce projet et d'en discuter dans des ateliers. L'objectif ambitieux de FUSILLI est d’encourager une transformation des systèmes alimentaires locaux des villes partenaires. Chacune des 12 villes du projet, supportées par des partenaires locaux, s'efforcera, au cours des 3 prochaines années, de développer de nouvelles approches avec l'objectif de devenir plus durable, plus souveraine et pionnière dans sa politique alimentaire.


@Regine Wehner/F-Steinbeis-Institut

Les différentes ambitions sont aussi variées que les villes qui se réunissent dans le cadre de ce projet européen financé par le programme de recherche Horizon 2020. En voici quelques exemples : le développement de techniques innovantes pour transformer les surplus alimentaires en nouveaux produits (Castelo Branco, Portugal), des jardins potagers pour les écoles (Athènes, Grèce), un laboratoire vivant sur les habitudes et pratiques alimentaires saines au travail (Oslo, Norvège), des repas gratuits dans les cantines scolaires (Tampere, Finlande) et la production de ses propres légumes dans un projet agro-écologique dans le territoire transfrontalier pour la Ville de Differdange.

La Ville de Differdange et la TNT ASBL ont reçu également beaucoup d'intérêt en vue de la mise en place d'un Conseil Alimentaire local à Differdange en mai 2022, une des ambitions du projet FUSILLI. Differdange est l'une des premières villes du projet à avoir mis sur pied un tel organe participatif. D'autres villes suivront et ont donc été très intéressées par la manière dont cela s'est déroulé à Differdange.


@Martine Claus/TNT

Rachel Reckinger de l'Université du Luxembourg était également présente à Oslo et a présenté son travail sur les objectifs et les défis de la mise en place d'un Conseil alimentaire national au Luxembourg.

Un moment particulièrement émouvant a été celui où Olena Muradyan, de l'université nationale V.N. Karazin Kharkiv de la ville partenaire de Kharkiv, a parlé des réalités de la guerre en Ukraine et des changements de projets dus à l'invasion de son pays. Le projet initial de la Ville de Kharkiv de promouvoir une alimentation saine pour les enfants dans les écoles locales a été renversé et l'université participe depuis le début de la guerre (et malgré les dommages causés à ses bâtiments universitaires) à l'organisation d'un réseau de transport et de distribution rapide de nourriture pour la population de Khrarkiv touchée par la guerre.

@Martine Claus/TNT

Outre les discussions et les présentations à l'université d'Oslo (OsloMet), il restait également un peu de temps pour voir des projets déjà mis en œuvre dans la ville, comme les deux fermes urbaines Losæter et Økern Portal (l'un des plus grands jardins sur toit du continent européen). Dans l'hôtel de ville, les participants.es ont pu en apprendre davantage sur le programme de la Ville d'Oslo pour une alimentation durable et saine, et rencontrer les personnes derrière les différents projets. La stratégie d'Oslo en matière de restauration municipale est particulièrement intéressante, puisqu'elle prévoit des repas végétariens par défaut et de la viande en option dans tous ses événements. C'est également le cas du Living Lab d'Oslo à Karvesvingen, où le partenaire local Sodexo (entreprise de restauration, de restauration collective et de facility management) nous a présenté son travail pour une alimentation saine au travail dans la cantine du bâtiment.


@Martine Claus/TNT

Le voyage a été très inspirant et a apporté une touche plus personnelle au projet FUSILLI. La prochaine rencontre des partenaires aura lieu en novembre de cette année à Kolding, au Danemark.